Grenoble : premières Assises Citoyennes

18 novembre 2014

Retour en images sur les premières Assises Citoyennes de Grenoble, deux jours de débats, ateliers, discours et rencontres, qui ont rassemblé les 7 et 8 novembre derniers environ 600 grenoblois… et moi (et moi, et moi.)

AssisesCitoyenGrenoble

Commandité par la Ville de Grenoble, mon reportage dessiné, entièrement réalisé en direct, était affiché au fur et à mesure dans le hall central de la Maison de la Culture de Grenoble où se tenait l’évènement. Les participants pouvaient ainsi voir et lire ce qu’il s’était passé avant leur arrivée… et surtout, voir s’ils avaient eux-mêmes été croqués.

expoReportageDessineGrenoble

L’ambition de la Ville pour ces deux jours était la suivante : se remuer collectivement les méninges pour élaborer ensemble des processus de prises de décisions au niveau local plus démocratiques, impliquant davantage les citoyens. Plusieurs outils de démocratie locale furent évoqués, discutés, expérimentés : droit à l’interpellation citoyenne, votation, audit citoyens, Conseil Citoyens Indépendants, etc.

DessinEnDirect_AlineRollin_4

DessinEnDirect_AlineRollin_6

La première soirée débutait par un théâtre-forum, dont le principe est le suivant : un groupe de comédien jouent une première fois une saynète exposant en quelques minutes une situation problématique. Face à l’impasse de la situation finale, le public réagit. Le meneur de jeu en invite alors quelques membres à prendre la place des comédiens et à rejouer la saynète une deuxième fois en y apportant des modifications… et ainsi de suite.

Avant de se lancer dans cet exercice créatif collectif et de briser un peu la solennité du lieu, les personnes du public furent d’abord invitées à saluer leurs voisins dans un brouhaha général… un rituel de groupe familier pour les vieilles dames qui s’exclamèrent derrière moi : « Ah ! C’est comme à la messe ! »

DessinEnDirect_AlineRollin_7

DessinEnDirect_AlineRollin_9a

DessinEnDirect_AlineRollin_9b

Réactions dans la salle suite à une saynète du théâtre-forum.

Parmi les méthodes d’animation de ces deux jours, je dois aussi relever le principe du « buzzer humain » (quand un discours se faisait trop long, il était interrompu par le bourdonnement général de la salle) :

DessinEnDirect_AlineRollin_15b

Une autre image de bourdonnement :

DessinEnDirect_AlineRollin_12

DessinEnDirect_AlineRollin_13a

DessinEnDirect_AlineRollin_22c

Réaction d’une personne du public.

DessinEnDirect_AlineRollin_30

Un des trois ateliers mis en place le samedi après-midi.

De nombreuses questions furent soulevées au cours de ces deux jours. En voici une dernière, et pas des moindres :

DessinEnDirect_AlineRollin_22a

et pour voir le reste, je vous invite à cliquer sur l’album facebook regroupant la totalité du reportage dessiné de ces premières Assises Citoyennes grenobloises (il est public, donc vous n’avez pas besoin d’avoir un compte facebook pour le visionner.)

Un air d’été

2 novembre 2014

Puisque la météo n’en finit plus de faire la Une du JT, je m’empare moi-aussi de ce BRÛLANT sujet d’actualité. Voici quelques souvenirs de cet été, au festival de Souillac en Jazz.

abbaye-bearzatti-A

Par une belle nuit d’été à Souillac en Jazz… un concert sur la place de l’Abbaye.

bad-plus-pianoA

Concert de The Bad Plus – le pianiste Ethan Iverson

bad-plus-contrebasseA

Concert de The Bad Plus – le contrebassiste Reid Anderson

bad-plus-batterieA

Concert de The Bad Plus – le batteur David King

J’ai participé à ce très chouette festival avec mon amie l’illustratrice Barbara Govin. Invitées toute la semaine des festivités, nous dessinions chaque jour les concerts et leurs coulisses et affichions au fur et à mesure nos croquis dans la très belle salle du Beffroi, au cœur de Souillac. Une super collaboration qui nous a donné l’envie, à Barbara et moi, de dessiner à quatre mains un album commun… affaire à suivre ;-)

Quelques dessins sont visibles sur le site du festival, voici un lien vers une petite sélection de ceux de Barbara, et voici également un autre reportage dessiné sur le même concert de The Bad Plus, réalisé par l’illustrateur Aurel pour LeMonde.fr.
bad-plus-pianob

L’art de rester à jour

30 octobre 2014

Joli titre pour un article d’un blog qui n’a pas été actualisé depuis 4 mois, n’est-ce pas ?

Voici une synthèse visuelle réalisée il y a quelques jours à l’occasion d’une soirée « Creative Drink-Up » (organisée par Adobe et Kontest), qui résume une intervention d’environ 45 min d’un expert de Photoshop sur la problématique suivante : comment se maintenir à niveau techniquement dans son métier quand les technologies que l’on utilise évoluent si vite ?

LartDeResterAJour

J’ai réalisé cette image en deux temps : j’ai construit le « squelette » lors de la prise de notes en direct (ça ressemblait grosso modo au résultat final mais en plus dense et plus fouilli), que j’ai recopié en plus propre et surtout beaucoup plus synthétique le lendemain.

 

L’idée était en effet d’avoir une image unique à intégrer au reportage multi-médias publié sur le site creativedrinkup.com, incluant aussi la vidéo de la présentation de Vincent Risacher dans son intégralité, du texte, quelques photos, l’enregistrement sonore, les tweets de la soirée, etc. Une manière assez intéressante de proposer plusieurs points de vue sur un même contenu :

CreativeDrinkUpLartDeResterAJour

Si l’on prend un peu de recul… la fenêtre est très longue mais cela donne un bon aperçu des différents formats diffusés sur la même page :

CreativeDrinkUpAvecVincentRisacher

Et voici en bonus le mot de la fin, qui conclut le discours du médecin des images :
MotDeLaFin

Une journée pour changer le monde

2 juillet 2014

FCE2014AlineRollin

Le 5 juin s’est tenue, à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris, la deuxième édition du Forum Changer d’Ère, à laquelle j’ai participé en tant que dessinatrice en direct et facilitatrice graphique—endossant encore une fois une double étiquette sur un même évènement.

Comme son nom l’indique, le programme de cette intense journée était ambitieux : « dans un contexte où les solutions des politiques de tous bords semblent inefficaces, lForum Changer d’Ère veut montrer qu’il est possible d’être constructif et inspirer des actions concrètes pour faire face, ensemble, aux grands enjeux de la globalisation et de la civilisation numérique. » Penseurs, chercheurs, entrepreneurs, dirigeants d’entreprises se sont exprimés sur les mutations engendrées par le numérique dans des domaines variés (économie, science, éducation, finance, politique, environnement, etc.) face à un public d’environ 550 personnes sur place, ainsi qu’aux quelques 2000 internautes ayant suivi la journée filmée et diffusée en direct sur le site du Forum. L’évènement était également largement relayé sur Twitter sous le hashtag #FCE2014.

ForceDeProposition

Couverture de l’ouvrage numérique résumant les échanges de la journée, téléchargeable sur le site du Forum Changer d’Ère.

ForumChangerDere1

Le matin, nous étions 3 dessinateurs (Hélène Pouille, Éric Grelet et moi-même) à croquer sur le vif et à diffuser nos dessins via Twitter sur les écrans latéraux dans la salle plénière (à droite sur l’image ci-dessus).

Au fil des débats, l’accent était mis sur l’émergence d’une société collaborative, basée sur les échanges de pair à pair, de citoyen à citoyen, facilités par le développement des technologies de communication. Le ton était optimiste. Pour le dire simplement, il s’agissait de montrer qu’un futur meilleur était possible.

 

L’après-midi, c’est en tant que facilitatrice graphique que je suis intervenue. Les participants étaient répartis par groupes de 15 ou 20 dans les CoLabs, ateliers de réflexions organisés par NoveTerra. Celui que j’ai co-animé avec Sandrine Roudaut (fondatrice de l’agence de conseil en communication Alternité et auteure du livre l’Utopie, mode d’emploi) et Caroline de Branche (responsable communication chez BVA) portait sur la communication comme forme d’engagement citoyen—un thème passionnant, et dans lequel je me sens particulièrement impliquée.

ForumChangerDere_facilitationvisuelle_AlineRollin2

À gauche : Sandrine Roudaut, captivante inspiratrice de l’atelier, au centre : moi-même, facilitatrice graphique, et à droite : Caroline de Branche, animatrice du débat.

ForumChangerDere_facilitationvisuelle_AlineRollin1

Ma participation consistait à animer l’atelier de façon visuelle, à faciliter et stimuler les échanges par l’image, d’où le nom de facilitation graphique. Sans perdre le fil de la discussion, je représentais au fur et à mesure du débat toutes les idées évoquées sur un grand tableau de papier. Sur le papier, vierge au départ, s’est ainsi construite en deux heures une sorte de carte mentale collective.

 

ForumChangerDere_facilitationvisuelle_AlineRollin3

Le principal intérêt de cette image, construite sur le vif lors d’un exercice assez intense (écouter/comprendre/interpréter/dessiner en permanence), réside selon moi dans les interactions qu’elle provoque pendant le temps du débat. Représenter visuellement une idée évite que celle-ci soit répétée deux fois de suite (comme cela arrive souvent dans les réunions) : au contraire, cela amène les participants à l’enrichir, à la discuter, à la mettre en relation avec d’autres. Plus la discussion progresse, plus l’image se complète.

Cette carte mentale n’est donc pas le résultat d’une interprétation que j’aurais pu faire, seule dans mon coin : elle est au contraire le résultat d’une construction collective, au centre des échanges. A posteriori, elle permet aux participants qui la photographient à la fin de la réunion de garder une trace de la discussion, et témoigne pour ceux n’ayant pas pu assister à l’atelier des thèmes abordés (plus amplement détaillés dans le compte-rendu écrit de la journée.)

Facilitation graphique - pictogrammes pour le CoLab

Morceaux choisis des pictogrammes que j’ai utilisés sur la fresque.

Pour en savoir plus, retrouvez les dessins, vidéos, tweets, textes de la journée ici et l’ouvrage numérique issu du Forum .

[EDIT : Pour prolonger la réflexion sur le sujet du Forum Changer d'Ère, voici un intéressant article sur les limites de l'économie collaborative, écrit et dessiné par Susie Cagle, une dessinatrice américaine. Pour le sujet comme pour la forme, ça vaut le détour !]

Ljubljana, Slovénie : reportage dessiné (2/2)

13 juin 2014

Dans l’article précédent, je vous ai montré la première partie de mon travail sur ce Symposium ayant eu lieu en mai à Ljubljana, et ayant pour sujet le Service civique européen (European Voluntary Service = EVS) et l’employabilité des jeunes. Voici le deuxième versant de ma participation visuelle à l’évènement : un reportage graphique à l’aquarelle et à l’encre, dessiné et écrit sur le vif.alinerollin-EVSsymposium1

L’enjeu de cette partie de mon travail était de garder une trace (belle, si possible) des moments forts du symposium, afin de restituer les échanges sous un angle humain et personnalisé, à fois pendant l’évènement et dans les comptes-rendus par la suite.

alinerollin-EVSsymposium2alinerollin-EVSsymposium3

En plus d’être exposés au fur et à mesure sur un mur de la salle, dessins et textes étaient projetés à chaque fin de journée, se lisant un peu à la manière d’une bande-dessinée. Ce moment de projection de la synthèse visuelle de la journée permettait de faire le point sur ce qu’il avait été dit, avant d’annoncer la journée du lendemain.

Projection de la synthèse visuelle de la journée

Projection de la synthèse visuelle de la journée.

reportagegraphique-alinerollin2

Pause café devant le mur de dessins et textes, dans la salle des débats et conférences.

alinerollin-EVSsymposium4 alinerollin-EVSsymposium5

reportagegraphique-alinerollin3

Le mur du reportage continue à se construire… et smartphones et appareils photo crépitent.

alinerollin-EVSsymposium11 alinerollin-EVSsymposium12alinerollin-EVSsymposium13

Complémentaires de la grande fresque au feutre dans laquelle figurait uniquement le contenu des discours échangés, ces dessins à l’aquarelle représentaient aussi les différents participants ayant contribué au débat. Bien qu’il ne s’agissait pas de faire des portraits pour faire des portraits (l’objectif étant d’associer mots et images, afin de replacer les phrases-clés de l’évènement dans leur contexte d’énonciation), je me suis vite aperçue que pour les 50 participants à ce séminaire de 4 jours, le fait de se voir représentés individuellement était extrêmement valorisant. Autrement dit, dessiner les gens est une bonne manière de les impliquer dans le fil d’un évènement. Voyez plutôt :

Ces 3 heureux participants sont contents de figurer dans le reportage graphique ;-)

Trois heureux participants, contents de figurer dans le reportage graphique !

Un dernier dessin, augmenté à la tache de café :alinerollin-EVSsymposium8

Hop ! Dans le prochain article, direction Paris et la Cité des sciences et de l’industrie.