Chroniques numériques au musée du Louvre

16 janvier 2015

 

J’ai travaillé les 17, 18 et 19 décembre derniers sur les ateliers numériques éphémères #tousaloeuvre mis en place par le Ministère de la Culture et de la Communication au musée du Louvre.

Ma mission pendant ces trois jours comportait deux aspects :
- Participer à la couverture numérique de l’événement en croquant (directement sur ma tablette tactile) des scènes de vie des ateliers participatifs et en postant ces dessins au fur et à mesure sur Twitter, avec le hashtag de l’événement #tousaloeuvre ;
- Intervenir en tant que facilitatrice, autrement dit animatrice d’atelier, autour des techniques de dessin numérique et de modélisation 3D.

Ces deux activités n’étant pas contradictoires, je faisais souvent les deux en même temps.

Une fois publiés sur Twitter, les dessins étaient ensuite intégrés chaque soir à une histoire sur Storify avec les photos, textes, humeurs de la journée (cf. lien en bas de cet article.)

Comme toujours, le parti-pris du livesketching était de livrer des instantanés révélant la dimension humaine de l’événement. J’ai cherché à me focaliser davantage sur les échanges entre les participants que sur les technologies qu’ils manipulaient.

10838109_833957956663771_4216181894230851838_o

Photo : Ophelia Noor

Quelques dessins extraits de mes tweets, relayés par le compte du Ministère :

Reportage dessiné

Dans les salles du musée avec une médiatrice de l’École du Louvre et des collégiens.

 

Parole de médiatrice !

Parole de médiatrice !

 

Reportage dessiné

Poursuite de la visite avec une médiatrice de l’École du Louvre et des collégiens.

 

Reportage dessiné

De retour dans notre bleu sous-sol, les jeunes filles s’attèlent à la modélisation 3D.

Une autre anecdote : la visite de la très enthousiaste Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication, qui accepta sans hésitation de se faire scanner en 3D… sous le mitraillage des photographes :

Dessin sur tablette tactile

Non, je ne suis pas payée par Samsung pour leur faire de la pub, et oui, c’est bien la tablette sur laquelle je dessine (elle est équipée d’un stylet.)

Pour finir, me voici ci-dessous en compagnie d’une jeune fille qui m’avait demandé de lui montrer quelques techniques de dessin sur ordinateur avec tablette graphique. Notre échange (illustré plus bas) a pour moi été l’occasion de découvrir un des trucs à la mode chez les « jeunes » (et de constater que je n’en faisais décidément plus partie…)

Aline Rollin à #tousaloeuvre

Photo : Ophelia Noor.

 

LouvreReportage-11

 

Voici la première des trois publications Storify sur ces trois jours d’ateliers (cliquez sur l’entête ou ici pour le lire sous la forme d’un article, c’est plus confortable que le diaporama) :

 

Les facebookiens pourront retrouver l’intégralité de mes dessins dans cet album.

Un dernier lien pour la route : si le mélange musée + numérique + création participative vous intéresse, jetez donc un oeil aux expériences Museomix… si vous ne les connaissez pas déjà, bien sûr.

Une réflexion au sujet de « Chroniques numériques au musée du Louvre »

Répondre à Anonyme Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>