Ljubljana, Slovénie : reportage dessiné (2/2)

13 juin 2014

Dans l’article précédent, je vous ai montré la première partie de mon travail sur ce Symposium ayant eu lieu en mai à Ljubljana, et ayant pour sujet le Service civique européen (European Voluntary Service = EVS) et l’employabilité des jeunes. Voici le deuxième versant de ma participation visuelle à l’évènement : un reportage graphique à l’aquarelle et à l’encre, dessiné et écrit sur le vif.alinerollin-EVSsymposium1

L’enjeu de cette partie de mon travail était de garder une trace (belle, si possible) des moments forts du symposium, afin de restituer les échanges sous un angle humain et personnalisé, à fois pendant l’évènement et dans les comptes-rendus par la suite.

alinerollin-EVSsymposium2alinerollin-EVSsymposium3

En plus d’être exposés au fur et à mesure sur un mur de la salle, dessins et textes étaient projetés à chaque fin de journée, se lisant un peu à la manière d’une bande-dessinée. Ce moment de projection de la synthèse visuelle de la journée permettait de faire le point sur ce qu’il avait été dit, avant d’annoncer la journée du lendemain.

Projection de la synthèse visuelle de la journée

Projection de la synthèse visuelle de la journée.

reportagegraphique-alinerollin2

Pause café devant le mur de dessins et textes, dans la salle des débats et conférences.

alinerollin-EVSsymposium4 alinerollin-EVSsymposium5

reportagegraphique-alinerollin3

Le mur du reportage continue à se construire… et smartphones et appareils photo crépitent.

alinerollin-EVSsymposium11 alinerollin-EVSsymposium12alinerollin-EVSsymposium13

Complémentaires de la grande fresque au feutre dans laquelle figurait uniquement le contenu des discours échangés, ces dessins à l’aquarelle représentaient aussi les différents participants ayant contribué au débat. Bien qu’il ne s’agissait pas de faire des portraits pour faire des portraits (l’objectif étant d’associer mots et images, afin de replacer les phrases-clés de l’évènement dans leur contexte d’énonciation), je me suis vite aperçue que pour les 50 participants à ce séminaire de 4 jours, le fait de se voir représentés individuellement était extrêmement valorisant. Autrement dit, dessiner les gens est une bonne manière de les impliquer dans le fil d’un évènement. Voyez plutôt :

Ces 3 heureux participants sont contents de figurer dans le reportage graphique ;-)

Trois heureux participants, contents de figurer dans le reportage graphique !

Un dernier dessin, augmenté à la tache de café :alinerollin-EVSsymposium8

Hop ! Dans le prochain article, direction Paris et la Cité des sciences et de l’industrie.

2 réflexions au sujet de « Ljubljana, Slovénie : reportage dessiné (2/2) »

  1. Pas pou niais

    Très intéressant. C’est captivant sur les trois niveaux : le sujet lui-même, le reportage dessiné qui lui donne vie et dynamisme, et l’article lui-même, si bien construit !
    La satisfaction des intervenants devant leurs portraits montre l’intérêt de la démarche.
    Je lève ma tasse de café : bravo pour ces tâches si expressives et ces taches si expresso !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>